Fabriquer des décorations éco-responsables

À cette époque où l’on devient de plus en plus conscient de l’empreinte écologique que nos choix laissent sur la planète, j’ai pensé partager quelques idées de décoration qui ne font pas appel à l’utilisation du plastique.

J’avoue que cette conscience n’a pas toujours été présente, surtout à cette période des fêtes.  Je viens d’une famille où les décorations de Noël étaient scintillantes et un tant soit peu exubérantes.  Je me demande même, si nos chambres à coucher n’étaient décorées.  On ne peut pas dire que les années 70 étaient sobres. La surconsommation était partout même autour de ces réjouissances du temps des fêtes.

Noël d’Antan

Je me souviens par contre, des décorations de Noël qui ornaient nos sapins.  Elles étaient magnifiques, elles étincelaient et elles avaient de magnifiques couleurs, elles étaient en « verre ».  Hyper fragiles, en tout cas! Plusieurs de ces « boules » provenaient de l’époque où ma mère vivait chez ses parents et qu’elle en a héritées. Je m’en souviens très bien, car elle me les avait données afin de décorer le sapin de ma famille à moi.  C’était la première fois que je recevais pour le réveillon de Noël(j’utilise « Je » pour alléger la lecture.  Nous étions deux avec deux merveilleux enfants de 3 et 1 an.)

Il faut que je vous raconte ce qui est arrivé à ces décorations.  Surtout, ne pensez pas que je les ai données à un musée, pour immortaliser la qualité et la beauté de ces « boules ». Je m’en souviens comme si c’était hier ! On vivait dans un appartement du Montagnais près de l’Université Sherbrooke.  C’est un détail qui n’est pas insignifiant. Après avoir bien mangé, s’être amusé et déballé les cadeaux, petits et grands sommes allé dormir. Il y  avait des gens dans le bureau, sur le sol dans la chambre des enfants, dans la salle à manger et sans le salon. Mon beau-père et ma belle-mère dormaient sur le fauteuil.

Seul un être ne dormait pas ! Victoria, ma chatte.

En pleine nuit, la chatte a décidé d’escalader le sapin, et arriva ce qui devait arriver! Le sapin s’est effondré sur mes beaux-parents! Ok, là, je vais le dire pour la première fois;  j’étais plus consternée par le sort de « boules de verre » que de mes beaux parents 🙂 Finalement, tout est bien qui finit bien ! Il n’y avait pas eu trop de casse.

Au matin, tout a été ramassé et nettoyé. Le ménage fait et les bagages préparés, les vidanges sorties; tout le monde est parti en direction de Québec pour poursuivre les festivités. Toutes bonnes choses ayant une fin, le train-train devait reprendre son cours. Les cours aussi. Retour à Sherbrooke!

De retour à la maison, en franchissant la porte de l’appartement, une odeur nauséabonde est venue attaquer notre sens olfactif.  On s’est précipité au bout du hall d’entrée pour constater que les vidanges n’avaient pas été jetées, mais que c’était les décorations qui y étaient passées !